Mon enfant ne mange pas

Bonjour,

« Mon enfant ne mange pas » est une complainte que j’ai souvent entendue, comme une triste constatation, qui crée un grand désarroi. Peut-être que, vous aussi, vous l’avez déjà émise …

Mais que veut dire “mon enfant ne mange pas” exactement ? Quand on creuse il ne s’agit pas de ne rien manger, jamais… Aucun être humain sain ne se laisse mourir de faim… 

Donc cela veut dire alors que notre enfant ne mange pas assez, ou bien, pas de ce qu’il “devrait manger”.

La complainte se précise.

Et si on creuse plus ? Pas assez cela veut dire quoi ? Pas assez : c’est selon des quantités que l’on se préfigure… 

A bien regarder, ces quantités nous les fixons nous mêmes dans notre esprit : recommandations entendues à droite, à gauche, comparaisons entre enfants, nos impressions sur les besoins de notre enfant par rapport à son niveau d’activité, ou bien simplement par automatisme de ce qui nous a été imposé, gravé en nous comme un programme.

Ou bien, il s’agit d’une constatation du fait que notre enfant présente des signes inquiétants dans son développement ? Dans ce cas là, une consultation s’impose et le travail d’un vrai médecin n’est pas de vous donner des conseils (pire astuces) pour faire manger votre enfant mais de vérifier que cela n’est pas lié à une pathologie (même s’il en existe dont le principal signe clinique est un trouble alimentaire).

Les allergies peuvent aussi être une cause, les enfants peuvent spontanément rejeter des aliments allergènes (même la carotte ou la pomme peuvent l’être…), cela mérite d’être creusé, au lieu de partir du principe que l’enfant “boude” l’aliment par goût et prendre des risques inutiles à lui en faire manger à tout bout de champs…

Car cette complainte est souvent assortie de demande de conseils “pour faire manger l’enfant”. On part donc du principe que le comportement de l’enfant est problématique et qu’il faut le corriger.

Or le seul cas où il serait problématique, c’est dans le cas où il s’agit d’un symptôme : donc en résolvant le problème de santé sous jacent on retrouve une alimentation “normale”.

Ainsi, dans tous les autres cas ce comportement n’est pas problématique, et le souci vient des lunettes que nous portons sur la situation.

Et justement la question est qu’est ce qu’une alimentation normale ? 

S’alimenter est le comportement qui vise à couvrir un besoin physiologique. Or, nos besoins sont uniques et dépendent de nombreux paramètres (en dehors même de notre individualité il y a aussi les saisons, l’activité, l’âge, l’état comme la grossesse, l’allaitement, la maladie etc). Il me semble complètement fou de croire qu’on puisse normer un tel besoin, complètement improbable de tenter de le faire.

D’ailleurs les normes, quand elle existent, ne sont pas là pour nous guider dans le remplissage de nos besoins mais pour fixer des repères en cas de problèmes.

Je ne sais pas vous, mais moi je ne calcule pas les apports nutritionnels de chaque aliment qui compose nos menus pour m’assurer qu’on a tous notre quota selon les recommandations officielles. De toute façon je ne le pourrais pas : il faudrait pour ça que je puisse tout connaître et mesurer pour mes aliments : de la façon dont ils ont été cultivés à leur cuisson, car tout impacte leurs valeurs nutritionnelles.

Concernant les normes d’ailleurs, les informations et les recommandations sont très récentes à l’échelle de l’humanité et notre espèce a bien vécu sans ces éléments 🙂

Il y a donc d’autres repères pour nous permettre de nous alimenter selon nos besoins, d’autres signaux qui nous guident.

Ces signaux, vous l’aurez deviné, sont intrinsèques : si les recommandations et normes extérieures ne peuvent être le repère de base, de la même façon, aucun de nos discours d’adulte accompagnant ne peuvent non plus constituer un repère pour nos enfants.

Ils doivent donc s’appuyer sur leurs propres signaux …

Nous verrons, dans la suite, du dossier de quels signaux il s’agit. 

En attendant je vous laisse une référence incontournable à ce sujet : le très précieux livre du Dr Gonzales “Mon enfant ne mange pas : comment prévenir et résoudre le problème”.

 

ATELIER 7 jours  pour aider votre enfant à gérer les écrans sainement