Pourquoi l'éducation dite “positive et bienveillante” est inefficace (voire dangereuse), et comment faire pour vraiment en finir avec les cris et (re)trouver une relation épanouissante avec votre enfant

Tous les jours c’est la même rengaine.

Votre fils, Matthieu, 4 ans, refuse de s’habiller.


Et tous les jours vous faites de votre mieux pour garder votre calme.


Vous demandez gentiment, une fois, deux fois, trois fois…


En vain.


Vous vous souvenez alors de ce que vous avez lu sur l'éducation bienveillante, et tentez de l’appliquer.


Donner du choix, oui c’est ça !


“Matthieu, tu veux mettre le pull bleu ou le pull rouge ?”


Evidemment, ça ne marche pas. Et vous allez être en retard pour l'école. 


Alors vous craquez, et laissez exploser votre colère :


“MATTHIEU TU T’HABILLES ET TOUT DE SUITE !!!!”


Vous regrettez aussitôt et culpabilisez de vous être laissé emporter. 


Mais que pouvez-vous bien faire d’autre ? Vous avez l'impression que Matthieu vous pousse littéralement à bout !


Vous êtes désespérée : vous avez lu tellement d’articles sur la parentalité bienveillante, tenté d’appliquer tellement de conseils, fait tellement d’efforts...

Pourquoi rien ne semble marcher ?

Que faites-vous de travers ? Qu’est-ce qui vous échappe ?

Je vous rassure, absolument rien.


Vous faites de votre mieux en suivant ces conseils à la lettre.


Si ça ne marche pas, cela ne vient donc pas vous ou votre bonne volonté, mais plutôt de ces fameux conseils.


Il y a trois problèmes majeurs avec l'éducation dite “positive et bienveillante” :

1. L'éducation "positive et bienveillante" n’est ni plus ni moins que de la violence déguisée

Je vois d’ici votre tête étonnée : la bienveillance de la violence ? 


Alors non, je ne parle pas de violence physique.

Je parle de VEO (Violence dite Educative Ordinaire) comme le chantage, la manipulation, ou encore les sanctions… Tout ce qui a pour but d’obtenir que l’enfant fasse ou comprenne quelque chose.


Mais vous savez quoi ?

 

Ces violences ont les mêmes impacts sur le cerveau que les châtiments corporels ! Répétées, elles empêchent la création des connexions neuronales nécessaires au bon développement de l’enfant, et augmentent le risque de développer des pathologies comportementales et psychiatrique (cf. 1).


Reprenons notre exemple de donner l’illusion du choix avec les pulls. Ce n’est rien d’autre qu’une forme de manipulation visant à se faire obéir. 


Pour vraiment comprendre l’impact de ce genre de méthode, imaginez la situation suivante :


Nous sommes samedi soir et vous n’avez absolument aucune envie de sortir. Vous voulez passer votre soirée sous la couette à regarder Netflix. Et là, votre conjoint vous demande “tu préfères aller au restau ou au ciné ?”


Comment vous sentiriez-vous ?


Vous sentiriez vous respecté ou auriez vous l’impression qu’il se moque de vous ? Auriez vous la moindre envie de coopérer avec votre conjoint pour trouver une solution ?

amused


Non seulement ces méthodes ne marchent pas, mais en plus elles sont dangereuses !


Car elles vous enferment dans le cercle vicieux des VEO, néfastes au bon développement de l’enfant, alors même que vous pensez bien faire.


Si vous avez utilisé ces méthodes ne vous en voulez surtout pas. Elles vous ont été vendues par des “experts” comme la bonne manière de faire.


Vous ne pouviez pas deviner.

2. L'éducation "positive et bienveillante" vise l'obéissance

Le problème ce n’est pas tant la bienveillance que l’intention qu’il y a derrière : se faire obéir, tout comme dans l'éducation traditionnelle. 


Vous ne trouvez pas ça drôle quand même, cette volonté d’avoir un enfant obéissant ?


Réfléchissez-y un instant :


L'obéissance chez un enfant est souvent vue comme une qualité… 


Mais est-ce le cas pour un adulte ?


Applaudirait-on un adulte qui obéirait de manière systématique et sans réfléchir ?


Non, on le qualifierait de “mouton”.


Avez-vous vraiment envie que votre enfant devienne un adulte "bête et discipliné" ?

obeissance

L'obéissance n’est ni une qualité, ni une compétence. C’est une incapacité.


Cela prive l’enfant de son esprit critique, cela lui apprend à se soumettre à plus fort que lui.

Alors que spontanément l’enfant réfléchit avant de savoir s’il doit obéir ou non ! (cf. 2)


Si vous souhaitez continuer cette relation d'autorité avec votre enfant, si ce que vous recherchez, c’est une méthode pour que votre enfant vous obéisse au doigt et à l'œil, alors je vous conseille d’arrêter votre lecture ici.


Vous ne trouverez rien de tout ça dans la suite de ce texte.


En revanche, si vous souhaitez découvrir une autre manière de faire pour créer une relation épanouissante avec votre enfant, une relation qui favorise la confiance et la coopération, alors continuez votre lecture.

3. L'éducation "positive et bienveillante" est un enfer intenable 24h/24 pour toute personne normalement constituée

Je vais dire ce que tous les parents pensent au fond d’eux, mais n’osent pas avouer : 


Comment est-on censé être bienveillant quand la vérité c’est qu’on ne peut pas supporter un seul cri de plus de notre enfant ? Quand on a qu’une envie c’est de fuir loin de tout ça ? 


Dans la parentalité "positive et bienveillante", on ne tient pas compte de la capacité du parent à répondre de manière bienveillante à l’enfant à un instant T.


On va vous dire comment faire, mais si vous n’y arrivez pas, eh bien il n’y a aucune autre option. En gros, c’est tant pis pour vous !


Cela ne fait que souligner notre incapacité, on est sans cesse renvoyé à nos échecs, au fait qu’on y arrive pas.


De quoi vraiment s’enfermer dans la culpabilité et en souffrir. 

souffrir

Pas top pour les super parents comme vous, qui font de leur mieux pour gérer les crises de leur enfant dans la réalité de la vie quotidienne. 


C’est-à-dire en plus de leurs propres problèmes, et d’une journée souvent déjà bien épuisante…


Mais si pas de parentalité positive ni bienveillante alors quoi ?


Est-on condamné à supporter les crises de notre enfant sans broncher et regarder notre relation avec lui se dégrader de jour en jour ? 


Heureusement, non !


Comme je vous l’ai dit (et comme vous l’avez sûrement constaté de par votre propre expérience), il est impossible d’être positif et bienveillant à chaque instant.


En revanche ? On peut rester respectueux en toutes circonstances !


Et c’est là le fondement de la nouvelle approche que je vous propose :

La parentalité respectueuse : un chamboulement des croyances en matière d’éducation 

Je préfère vous prévenir, vous allez devoir remettre en cause pas mal de choses que vous pensez savoir en matière de parentalité.


Ce que je vais vous dire risque même parfois de vous choquer.


Mais si vous êtes prêt à faire l’effort de garder votre esprit ouvert à de nouvelles possibilités, alors vous pourrez comprendre tous les bienfaits de la parentalité respectueuse.


Si vous êtes prêt à faire cet effort, alors vous pourrez en finir avec les cris et développer une relation de qualité avec votre enfant, basée sur le respect et la confiance.


Une relation qui permet une coopération naturelle de l’enfant.


Prêt à plonger dans l’univers de la parentalité respectueuse ?


Alors c’est parti !


La parentalité respectueuse repose sur un principe simple, de bon sens : ne pas se permettre de faire aux enfants ce qu’on n’accepterait pas qu’on nous fasse, ou qu’on n’oserait pas faire à un autre adulte. Mais au-delà du bon sens, la parentalité respectueuse tient compte des connaissances en matière de développement de l'enfant et de la psychologie pour comprendre aussi le parent qui accompagne l'enfant.


Plus concrètement, la parentalité respectueuse repose sur 3 piliers fondamentaux. 

1. Le respect de l’enfant

Il est essentiel de respecter l’enfant dans son intégrité physique et psychoaffective, dans ses besoins, dans ses capacités, et dans son individualité.


Concernant ses capacités, il y a un principe essentiel à comprendre : un enfant coopère toujours si il peut. S'il ne coopère pas, c’est que quelque chose l’en empêche. 


Eh oui, même si parfois vous avez l’impression que votre enfant vous cherche et fait exprès pour vous énerver, il n’en est rien.


Comment je peux en être sûre ?


Tout simplement car les enfants n’ont pas développé cette capacité de “manipulation”.


Tous les comportements de votre enfant, aussi excessifs soient-il, répondent à un besoin. 


Le problème, c’est que les enfants ne savent pas toujours comment identifier et exprimer leur besoin. 


Ils ressentent un besoin et emploient la stratégie qui leur vient intuitivement pour le remplir, peu importe que le comportement qui en découle soit acceptable ou non.


Un enfant fait toujours du mieux qu’il peut. Si son comportement est débordant, c’est que c’est la seule stratégie qu’il ait trouvé pour répondre à son besoin.


Et c’est là que beaucoup de parents font une erreur qui va leur compliquer la vie :

 

Ils cherchent à faire cesser le comportement, ils se focalisent sur la stratégie utilisée par l’enfant, alors que s’occuper du besoin est bien plus efficace pour ramener le calme.


Pour pouvoir réagir au mieux, il faut donc avant tout comprendre quel besoin votre enfant est en train de remplir. 


Par exemple, si vous le surprenez en train de dessiner sur les murs, est-ce par décharge de colère, ou par besoin d’expression ?



dessinermur


Si votre enfant a besoin de laisser libre court à sa créativité, vous pourrez facilement lui proposer d’autres supports plus adaptés.


S’il est en pleine tempête émotionnelle, il faut savoir qu’il n’a pas la capacité de vous écouter. 


Un enfant submergé par ses émotions est coupé de tout ce qui l’entoure, il est incapable de prendre du recul. 


Pourquoi ? 


Parce que les connexions neuronales qui le permettent ne sont pas encore créées. 

Ces connexions COMMENCENT seulement à se former à partir de 6/7 ans (et c’est un long processus qui se poursuit jusqu'à l’adolescence, voire plus).


Votre enfant n’a PAS la capacité cérébrale d’arrêter sa crise.


Est-ce-que cela signifie qu’il faut tout accepter car ce n’est pas de sa faute ?


Bien sûr que non. On peut toujours aider son enfant à faire autrement, en attendant que son cerveau soit mature. Il est important que le parent ait des leviers pour se sentir acteur et non  subir.


Mais cela doit se faire à froid


Quand votre enfant est calme, vous pourrez lui proposer des stratégies alternatives pour décharger sa colère autrement la prochaine fois.


Quand il est en pleine tempête, le mieux à faire est d’accueillir son émotion et de l’aider à la traverser. 


Car TOUTES les émotions et TOUS les besoins sont légitimes.


Ce sont les stratégies utilisées pour exprimer ces émotions et ces besoins qui ne sont pas toutes légitimes.


Votre rôle, en tant que parent, c’est donc de :

  • comprendre les besoins de votre enfant
  • accueillir les émotions qui le traverse
  • proposer des stratégies alternatives, pour qu’il puisse remplir ses besoins de manière acceptable et sans entraver les besoins des autres

2. Une relation horizontale 

Si vous souhaitez pratiquer une parentalité respectueuse, il va falloir abandonner toute logique d'autorité et de soumission de l’enfant envers l’adulte. 


Oui je sais, ça fait peur dit comme ça. 


Vous vous dites sûrement que si vous n’avez pas l'autorité sur votre enfant, il va se mettre à faire n’importe quoi et vous n’aurez plus aucun contrôle sur rien.


C’est normal, ce schéma est tellement profondément ancré en nous depuis toujours, qu’il nous apparaît comme la vérité, un fait qui ne peut être remis en cause.


Et pourtant… On ne pourrait être plus loin de la vérité. 


La vérité, c’est qu’un rapport égalitaire va naturellement donner à l’enfant l'élan de coopérer,  au lieu qu’il coopère par peur, soumission et/ou manipulation.


L’adulte n’est donc plus celui qui sait toujours tout mieux que l’enfant.


“Euh, oui Maja, mais bon quand mon enfant ne veut pas mettre son manteau alors qu’il fait froid dehors, je sais quand même mieux que lui qu’il faut qu’il le mette !”


Oui, mais non. 


Votre enfant n’a pas la capacité de se projeter dehors. Laissez le sortir en t-shirt sans forcer, et croyez moi, il va vite se rendre compte du froid et vous réclamer son manteau.


Vous, qui l’aurez pris avec vous, serait alors là pour répondre à son besoin.


Dans cette nouvelle posture, l’adulte est celui qui laisse expérimenter (tant que le risque est mesuré, bien entendu. Mais quel vrai risque y a-t-il à passer quelques minutes dans le froid en t-shirt ?)


L’adulte est celui qui accompagne l’enfant vers l’autonomie, et prend soin de lui tant qu’il ne peut pas le faire seul. 


L’adulte est celui qui est prêt à écouter et respecter l’opposition de l’enfant, et qui va réfléchir à comment satisfaire et concilier les différents besoins.


L’adulte est celui qui est prêt à traiter l’enfant avec considération.


Reprenons l’exemple de l’enfant qui refuse de s’habiller. Au lieu de s'énerver ou de lui donner l’illusion du choix, pourquoi ne pas essayer de comprendre la véritable raison de son refus ?


Il est bien possible que l’enfant ait juste peur de la séparation à venir, et ait besoin d’être rassuré.


Il n’y a que de cette manière que vous pourrez en finir avec les cris et créer une relation de confiance avec votre enfant. Et la confiance, c’est la base de toute relation saine et épanouissante.


3. Le respect du parent 

Dans la parentalité respectueuse, l’enfant est respecté et le parent aussi !


Parce qu’on est humain, et qu’il y a des jours où après une journée de travail stressante, les transports bondés en rentrant, et avoir dû s'occuper des tâches ménagère en arrivant, eh bien on est tout simplement pas en état de réagir comme on le voudrait quand notre enfant pique une crise.


C’est souvent dans ces moments-là que, à bout, on finit par crier. 

about

En parentalité respectueuse, on comprend parfaitement cette situation.


On comprend que votre plus grand défit au quotidien c'est de concilier à la fois les besoins de votre enfant et les votre.


On comprend que lors que le contexte est compliqué du fait d'un quotidien bien rempli ou du fait des aléas de la vie ce défit grandit.


On comprend que vous n'avez peut-être pas non plus été habitué à ce qu'on réponde à vos besoins quand vous étiez enfant, qu'au contraire on vous à encourager à vous coupez de vous-même.


Et c’est pour ça que, quand vous n’êtes pas en état de répondre de la manière "idéale", vous n’êtes pas laissé à l’abandon !


Vous avez des options à votre disposition selon votre niveau de ressource à l’instant T.


Des options qui respectent vos capacités ET votre enfant.


Cela vous permet d'avoir une attitude respectueuse en toutes circonstances, sans tomber dans le sacrifice ni l'épuisement.


Je vous avoue que même moi, avec mes années d'expérience, il y a encore des jours où c’est trop.


Je sais que les besoins de mes enfants sont importants, mais il y a des fois où à ce moment précis c’est juste la crise ou la sollicitation de trop.


Eh bien dans ces moments là, je m’autorise à dire à ma fille "Je suis désolée mais là tout de suite je ne suis pas en capacité de répondre à ton besoin".


Et c’est ok ! Je ne culpabilise pas. J’ai respecté ma fille en validant son besoin. Et je reviens vers elle dès que je suis en mesure de le faire. 


Ça fait quand même une sacré pression en moins, vous ne trouvez pas ?


Et bien sûr, petit à petit vous serez en mesure de répondre de manière "idéale", en répondant aux besoins de votre enfant, de plus en plus souvent.


Parce que le vrai problème, ce n'est pas de ne pas vouloir ou de ne pas savoir comment faire pour respecter votre enfant, mais de pourvoir le faire en toutes circonstances, malgré vos automatismes.

Comment remplir nos besoins et ceux de nos enfants avec sérénité ?

Nos stratégies d’adultes sont régies par notre pilote automatique :
80 à 95% de nos actions quotidiennes sont réalisées sans que nous en ayons conscient pour ne pas nous épuiser. 


C'est un processus très utile pour nous soulager de notre quotidien. 

Cependant lorsque ce pilote automatique a été “mal programmé” :


Il ne nous permet pas de remplir nos besoins.

Tout ce qu’on fait est à l'opposé des objectifs qu’on se fixe et de nos aspirations avec nos enfants, avec notre conjoint.


C'est la raison pour laquelle pour devenir un parent apaisé, il faut avant tout changer le programme, le réajuster. 


Pour cela vous devez : 

  • Identifier les situations qui vous bloquent et vous poussent dans vos retranchement,


  • Comprendre comment ce pilote fonctionne : à quel moment il rentre en action, quels sont ses mécanismes


  • Trouver des stratégies alternatives qui peuvent être utilisées par votre pilote auto pour ne plus avoir à y réfléchir

Et en même temps, vous devez vous assurer que le pilote automatique de votre enfant se programme correctement.

Et ainsi lui permettre d’acquérir les bons automatismes et accompagner son autonomie.

Tout est lié aux lunettes qu’on porte. Je vais vous aider à changer les votre pour que vous puissiez changer votre vie comme vous le souhaitez.

Alors qu’est-ce-qui prouve que tout ça marche vraiment ? 

À cela, j’aimerais vous apporter deux éléments de réponse.


Tout d’abord, quelque chose d’assez intuitif.


Imaginez, vous êtes au boulot et vous devez travailler sur un projet avec une collègue. Son idée pour la réalisation de ce projet est à l'opposé total de la vôtre.


Dans quelle mesure seriez vous prêt à coopérer et trouver des solutions avec votre

collègue si :

  1. Elle cherche à vous imposer son point de vue à tout prix, quitte à vous crier dessus ou vous menacer de dire au patron que vous arrivez en retard tous les jours ?
  2. Elle vous écoute et prend votre avis en considération ?

Eh bien pour les enfants c’est exactement pareil. Le respect, la confiance et la considération favorisent la coopération.


Et deuxièmement, parce que je ne sors rien de mon chapeau :

Je suis formée en neuroscience et psychologie de l’enfant

Maja

Maja Mijailovic

Plus précisément, je me suis formée en neurosciences à l’Académie pour la Recherche et la Connaissance en Hypnose Ericksonienne (ARCHE), et en psychologie de l’enfant à l’Institut du Développement de l’Enfant et de la Famille (IDEF) rattaché à l’Institut de Psychologie et de Neurosciences.


J'ai à coeur de fonder mon propos sur les dernières connaissances en matière de développement de l'enfant appuyées sur les recherches scientifiques (vous trouverez d’ailleurs les études qui le confirment en bas de page). Parce que nos comportements vis à vis des enfants sont liés à une vision qu'on a de lui qui n'est pas toujours réaliste car déconnectée de ses capacités réelles.


Si je me suis engagée dans cette voie, c’est parce que la naissance de mon fils est venue chambouler beaucoup de mes croyances, pensées et postures en matière d’éducation.

Je me suis retrouvée seule avec mon mari face à des questionnements, des incertitudes, des postures regrettables en recourant à la violence éducative "malgré nous" et nous nous sommes mis en quête de constituer nos propres ressources pour nourrir la relation à notre enfant ainsi que d’assurer son bon développement, indépendamment des "bons conseils des tiers".


Et nous avons réussi avec cette approche de parentalité respectueuse. Cette approche que j'ai formalisée en tant que professionnelle de l'accompagnement et qui sert aujourd'hui les familles et les professionnels.


Et si vous êtes toujours ici, c’est que vous aussi, vous souhaitez vous engager dans cette voie. 

Pour m'aider dans cette mission, Marie est présente à vos côtés :

marielebasfabre

Marie Lebas Fabre


Marie est éducatrice : directrice d'une école à pédagogie active et respectueuse du rythme de l'enfant, accompagnante parentalité formée à l'Institut de l'Accompagnement Respectueux des Enfants et formatrice professionnelle, Marie est maman de 4 enfants, passionnée par les apprentissages des enfants et le soutien aux adultes désireux de changer de paradigme.

Pour pratiquer la parentalité respectueuse, vous avez deux options 

Vous pouvez apprendre seul. 


C’est possible, mais ça va vous prendre énormément de temps : il va falloir trouver les bonnes informations, comprendre comment les appliquer dans votre vie quotidienne, faire des erreurs et recommencer… 


Vous pouvez toujours essayer de faire ça par vous même, en lisant des livres, en assistant à des ateliers à droite à gauche, en enchainant les thérapeutes, mais quand vous avez du mal à caser une douche sur la journée est ce que c’est réaliste ? Honnêtement ?


Et vous n’aurez aucun soutien, aucune aide dans vos moments de doute, ou face à des situations qui vous sont spécifiques.


Ou alors vous pouvez utiliser mes années d’expérience à avoir, non seulement étudié les neurosciences et la psychologie, mais aussi accompagné des milliers de parents et professionnels vers une parentalité plus respectueuse.


Alors si vous voulez gagner en temps et en facilité, je vous propose de rejoindre :

Le Cercle des Parents Apaisés

C'est un accompagnement inédit pour reprogrammer votre pilote automatique et celui de vos enfants et ainsi créer une famille unie et paisible au quotidien.

Mon équipe et moi sommes présents à vos coté et vous livrons un contenu sur mesure correspondant à vos besoins.


Pour ne plus être seule et vous évitez de gaspiller votre temps et votre l'énergie. 

Vous vous appuyez sur nos compétences et connaissances pour vous transformer en toute confiance.

C'est une bulle d'air.
Un espace ressource pour retrouver ce qu'il y a déjà en vous : votre nature profonde qui sait créer du lien de qualité avec vos enfants.


Le Cercle des Parents Apaisés, c’est 3 formules pour répondre au mieux à vos besoins :

  • Une formule Basic pour un accompagnement de groupe personnalisé
  • Une formule Focus pour un accompagnement individualisé
  • Une formule Autonomie en formation seule

Vous pouvez m’adresser vos questions en lien avec votre situation personnelle, votre contexte particulier, les défis que vous rencontrez.


Je vous aiderai personnellement à débloquer les situations qui vous semblent impossibles à débloquer.


Il y a même un mode #urgence pour obtenir une réponse rapide pour les fois où vous êtes vraiment sur le point de craquer.


Vous avez, selon la formule choisie un ou plusieurs rendez-vous individuels avec moi ou avec Marie.


Enfin, vous avez accès à une communauté privée où vous pouvez interagir au quotidien avec d'autres parents engagés sur la même voie de changement que vous. 


Et bien sûr, vous avez également accès à l’intégralité du contenu de la formation, détaillée ci-dessous :


  • 5 modules de formation (à raison d’un module débloqué par mois) + d'autres à venir
  • Des lives autour des thématiques des 5 modules (+ accès à tous les replays)
  • Des interventions de 6 spécialistes sur des thématiques précises 

Le  Cercle des Parents comment ça marche ? 

Des thématiques spécifiques

Tous les mois, vous recevez le contenu sous format vidéo, audio et pdf dans votre espace privé.

Une communauté qui vous ressemble

Des parents qui rencontrent les mêmes difficultés que vous avec qui vous pouvez échanger sur un forum et un groupe FB dédié.

Un accompagnement personnalisé

vous posez vos questions et nous répondons à toutes vos problématiques et situations difficiles personnellement. 

Un aperçu de votre espace privé

Les modules :


MODULE 1 : Stop aux VEO en pilote auto

  • Les deux étapes fondamentales pour pouvoir réussir votre transformation
  • 4 astuces pour ne plus vous laisser avoir par votre cerveau reptilien (la partie qui vous fait dire “non mais il le fait exprès c’est pas possible !!”)
  • D'où vient votre résistance au changement et comment la surpasser
  • Comment reprogrammer votre cerveau pour que vos nouveaux schémas respectueux deviennent un automatisme
  • Les 4 super pouvoirs qui vont faciliter votre transformation et comment les activer 

MODULE 2 : Bienvenue à mes émotions

  • Les 3 clés pour développer votre intelligence émotionnelle 
  • Comment déjouer le mécanisme associatif qui vous pousse à crier pour exprimer votre colère 
  • Pourquoi certaines émotions vous semblent disproportionnées par rapport à la situation et comment y remédier
  • Comment bien accueillir et vivre vos émotions 
  • Les 5 mythes sur les émotions qui vont bloquer votre progression 
  • La méthode du “masque à oxygène" pour revenir au calme quand vous sentez la colère monter
  • Comment guérir vos blessures du passé 
  • La technique du “JE” pour exprimer sa colère sans jamais blesser l’autre
  • Les 3 étapes pour transformer la culpabilité et en faire l'alliée de votre changement
  • 5 moyens simples pour cultiver la joie au quotidien 
  • Comment ne plus sacrifier vos besoins grâce au principe de responsabilité 
  • Comment concilier vos besoins avec ceux de votre enfant, même quand ils semblent en opposition

MODULE 3 : Bienvenue aux émotions et besoins de mes enfants

  • Pourquoi les caprices sont un mythe et comprendre ce qui se passe réellement pour votre enfant 
  • Les besoins qui se cachent habituellement derrière les crises les plus courantes des enfants 
  • Les deux pré-requis pour que votre enfant accepte les stratégies alternatives que vous lui proposez
  • Pourquoi il ne faut pas relever le comportement excessif de votre enfant et quoi faire à la place pour qu’il ne recommence pas la prochaine fois
  • La technique de l'écoute active pour aider votre enfant à trouver une solution à ses problèmes par lui même
  • Pourquoi utiliser un “coussin de la colère” est une mauvaise idée et quelles sont les alternatives efficaces 
  • L'équilibre à surveiller pour construire une relation durable et de qualité avec votre enfant

MODULE 4 : Approfondissement stop aux VEO en pilote auto

  • Les 4 clés pour adopter une posture respectueuse sur le long terme
  • Pourquoi vous forcer à être bienveillant va vous faire plus de mal que de bien
  • La technique de la jauge émotionnelle pour savoir comment agir concrètement selon votre niveau de ressource
  • Les 3 critères essentiels pour une relation épanouie avec votre enfant
  • Une technique pour se reconnecter à vous et aux autres, et vous apaiser de manière générale 

MODULE 5 : Gérer la fratrie

  • Comment préparer votre enfant à l’accouchement et à l’arrivée de son petit frère (ou petite sœur) à la maison
  • L'erreur que font beaucoup de parents qui conduit à de la rancoeur du premier enfant envers son petit frère (ou petite sœur)
  • Le comportement à ne surtout pas avoir envers votre premier enfant à l’arrivée du deuxième (car il conduit à une autonomie forcée de votre premier enfant, et toutes les conséquences négatives qui en découlent)

D'autres modules sont prévus pour 2022 !

Les lives :


Stop aux VEO en mode auto

  • Un exercice efficace pour réactiver votre empathie envers votre enfant et vous-même 
  • Comment faire pour réussir à adopter une posture respectueuse quand on est à chaud 
  • Comment gérer le sentiment d’impuissance face à trop de sollicitations de votre enfant
  • Pourquoi dire à votre enfant d’arrêter quand il est en crise est inutile (voire même contre productif) et quoi faire à la place
  • Les 2 étapes pour remplacer vos réactions automatiques pas des schémas respectueux
  • Le problème des demandes de la majorité des parents envers leurs enfants (si vous avez l’impression de sacrifier vos besoins, c’est probablement que vous faites cette erreure)
  • La carte JOKER à utiliser quand vous ne comprenez vraiment pas le besoin de votre enfant
  • Comment réagir quand votre enfant vous sollicite alors que vous vous occupez de son petit frère (ou petite sœur)
  • Pourquoi votre enfant ne vous écoute pas/ne coopère pas, et quoi faire pour gérer la situation


Mes émotions

  • Un exercice efficace pour apprendre à verbaliser vos émotions 
  • Comment prendre soin de vos émotions 
  • La technique de la météo pour facilement se reconnecter à soi
  • Le problème à vous dire que vous (ou votre enfant) est colérique
  • Le KIT DE SURVIE Spécial Colère, à utiliser quand vous sentez que vous allez exploser
  • Comment trouver du temps pour soi quand on est débordé 
  • La méthode de la casserole pour ne plus exploser de colère


Neuroatypisme et neurodivergence

  • Quels sont les différents degrés dans le neuroatypisme, et quand s’y intéresser ? 
  • Pourquoi les enfants neuroatypiques ont plus de difficultés au niveau émotionnel, et comment gérer ça ?
  • Attention à ce qui ressemble à du neuroatypisme, mais qui n’en est pas 
  • Pourquoi votre enfant n’a l’air d’être neuroatypique que dans certains cas ? 
  • Ce qu’il ne faut absolument pas dire lors d’une première consultation pour poser un diagnostic
  • Quoi faire si le premier diagnostic est négatif, mais que vous continuez de penser le contraire


BONUS C’est la crise ! Accompagner son enfant dans la tempête quand on est submergé  

  • La question à se poser pour éviter les crises de votre enfant  
  • Les choses à ne surtout pas faire lorsque votre enfant est en pleine tempête émotionnelle (au mieux elles sont inefficaces, au pire elles aggravent la situation)
  • La posture S.A.V.E à adopter pour gérer les crises de votre enfant sans le blesser
  • Une solution simple pour atténuer les cris perçants de votre enfant
  • Comment gérer quand votre enfant vous frappe et/ou insulte 
  • Quel est le moment propice pour proposer des stratégie alternatives à votre enfant

Et en BONUS... Rencontrez nos spécialistes!

J'ai l'honneur d'inviter à l'occasion d'ateliers exclusifs de nombreux professionnels qui vous proposent des thématiques très riches et vous permettent d'aller encore plus loin dans votre cheminement.


Michelle Depré

psychologue, praticienne et superviseuse EMDR Europe

Vous offre un atelier sur  "accompagner son enfant dans la tempête quand on est submergé" : avancer sereinement dans la parentalité en tenant compte de nos blessures passées, de nos bagages traumatiques.

- Qu’est ce qui fait qu’une blessure devient un traumatisme et nous impacte sur le long terme ?

- Comment digérer une expérience de vie traumatique ?

- Comment identifier la source du blocage ?

- Quelles sont les approches les plus efficaces selon l’expérience de vie et l'impact qu’elle a eu?

- Quels sont les signaux que le développement personnel ne suffit plus et qu’il faut se faire aider ?



Laurence Dudek

psychothérapeute - psychopédagogue, autrice de plusieurs ouvrages parentalité et enfants, conférencière.

Vous offre un atelier sur "accompagner nos enfants en lien avec leurs blessures et difficultés de vie, comment les repérer, comment intervenir ...
"

- Quelles sont les blessures que peuvent vivre un enfant ?

- Comment savoir si notre enfant a été blessé ?

- Comment gérer les blessures de l'enfant ?

- Comment faire quand nous-même en tant qu'adulte nous avons été blessé ?

- A quel moment solliciter un thérapeute ?



Mino Rakotozandrini

Coach conférencière et autrice du Maman minimaliste.

Vous offre un atelier sur "Alléger la charge mentale et nouer des relations de qualité avec votre famille grâce au minimalisme. "

- L’étape essentielle avant même de vouloir se mettre au minimalisme

- Par quoi commencer pour alléger votre charge mentale

- Que faire des objets “au cas où" ?

- Le minimalisme au quotidien : gestion du linge, des jouets, des activités 

- Comment impliquer votre famille dans votre démarche ?

- Comment gérer la peur du manque ?

- Les 3 formes de minimalisme auxquelles on ne pense pas (en plus de celui des objets) et leurs avantages



Geneviève Mahin 

psychonutritioniste formée en Gestalt thérapie, EMDR, nutrithérapie, mindfuleating.

Vous offre un atelier sur "les clés d'une alimentation apaisée dans le cadre familial : comprendre ce qui se joue dans notre rapport émotionnel à l'alimentation et prendre le recul nécéssaire pour accompagner nos enfants à une relation saine à leur propre assiette."


- Comment éviter que notre alimentation émotionnelle se reproduise sur notre enfant ?

- Comment répondre à une demande de produit sucré ?

- Quelle posture adopter à table ? 

- Faut-il forcer votre enfant à manger ou pas ?

- Que faire si votre enfant mange trop ?

- Faut-il manger selon des horaires même quand on n'a pas faim ?



Gaëlle Baldassari

créatrice de ressources féminines et hackeuse du Cycle menstruel. 

Vous offre un atelier sur "cycle féminin et parentalité : comprendre les liens entre le cycle menstruel et notre comportement de maman, comment nos ressources féminines représentent également un pouvoir dans la relation."


- Quelles sont les phases du cycle et comment elles ont un impact dans notre quotidien ?

- Comment utiliser les caractéristiques des phases pour changer nos réponses aux sollicitations de nos enfants ?





Bernadette Nozarian

Autrice de "Apprendre sans aller à l'école" et conférencière

Vous offre un atelier sur "l'instruction hors école : comment vivre ce choix et le mettre en pratique dans le cadre d'un accompagnement respectueux.


- Comment mettre en place l’IEF, quelles sont les  obligations légales ? 

- Comment faire en cas de famille monoparentale ? 

- Comment gérer les besoins différents si on a deux enfants ?

- Quelles sont les approches possibles dans les apprentissages ? 

- Comment gérer les remarques de l’entourage sur l’IEF ?

- Comment gérer sa vie professionnelle et l’IEF ?

- Comment gérer l’IEF avec un petit budget ?

- Comment gérer les désaccords avec le conjoint ?


Avec le Cercle des Parents Apaisés vous aurez absolument TOUTES les clés pour pratiquer une parentalité respectueuse, pour arrêter de crier pour de bon, et créer une relation harmonieuse, épanouissante et durable avec votre enfant.


Vous bénéficierez aussi (si vous le souhaitez) d’un accompagnement personnalisé : je serai là pour répondre à toutes vos questions, pour dissiper vos doutes, pour vous conseiller sur des situations spécifiques que vous rencontrez...


Mais malgré tout… 


Ça ne sera pas tous les jours facile


Et je vous mentirais si je vous disais que ça le sera,

Qu’il y a une méthode simple pour décoder tous les besoins de votre enfant,

Que votre enfant va intégrer les stratégies alternatives du jour au lendemain,

Qu’il ne vivra plus jamais aucune tempête émotionnelle...


J’aimerais que ça soit vrai.


Notre vie serait beaucoup plus simple, et puis ça serait super vendeur : 


“Méthode simple pour que votre enfant ne fasse plus jamais de crise en 7 jours”.


Mais la vérité c’est…


… que derrière un même comportement peut se cacher différents besoins (et que ce n’est pas toujours évident à deviner)


… que votre enfant va progressivement utiliser vos stratégies alternatives (et non d’un coup comme par magie)


… que les tempêtes vont s’espacer dans le temps et diminuer en intensité (mais pas disparaître complètement avant 6/7 ans, au mieux)


La vérité c’est que ça va vous demander des efforts pour adopter cette nouvelle posture respectueuse, souvent bien loin de tous les schémas que vous avez intégré jusqu'à présent.

  

Il va aussi falloir faire face au regard des autres


Oui vous risquez de vous faire traiter de “laxiste”

Oui vous devrez faire abstractions des remarques du genre “il va te marcher dessus plus tard”

Oui votre entourage risque de critiquer votre style d’éducation 


Il ne faudra pas leur en vouloir. Leurs intentions sont souvent bonnes, ils pensent vraiment mieux savoir.


Tout le monde n’a pas eu l'occasion de découvrir ce que vous découvrez aujourd’hui.


Et surtout, tout le monde n’a pas la capacité de remise en question nécessaire pour se dire qu’ils ne font peut-être pas les choses de la bonne manière. 


Ni l’ouverture d’esprit nécessaire pour comprendre et adopter cette nouvelle posture respectueuse.


Mais si vous faites partie des parents qui en sont capables, alors vos efforts en vaudront la peine. 


Vous pourrez en finir pour de bon avec les cris, et construire une belle relation avec votre enfant, dans la sérénité.

Comme peuvent en témoigner Aimée, Alexandra, Cloé, Bérénice et Daniela

"


Dans notre vie de famille, il y a eu un avant-Maja et un après-Maja ! C’est aussi simple que ça...!

J’avais beau ne pas utiliser de Violence Educative Ordinaire à la maison, l’arrivée de ma fille et les deux ans de mon fils ont été un feu d’artifice de joies et d’émotions à gérer, non sans mal.
Maja m’a plusieurs fois aiguillée, m’a rassurée, m’a ouvert les yeux sur les besoins de mes enfants, sur mes relations familiales, sur les tempêtes émotionnelles de mon fils.

On a beau lire des livres sur la parentalité, c’est de la théorie... il y a quand même des zones d’ombres, pour lesquelles Maja a toujours un esprit pertinent et des explications efficaces ! Et une clairvoyance, une vision nouvelle sur la parentalité anti-veo.

J’aurais sûrement ris, si on m’avait dit que je ferais partie d’un groupe de parents, que je me ferais « coachée », que j’écouterais des podcast sur le développement cérébral ou les émotions... J’aurais sûrement ris, mais je ne serais sans doute pas la Maman que je suis aujourd’hui. J’ai une force en moi, et des convictions, et je dois beaucoup à Maja.

Je sais que, sans ce groupe, je n’aurais pas la Famille que j’ai aujourd’hui, soudée et respectueuse les uns des autres.


N’hésitez plus. Les conseils de Maja valent de l’or !!


Aimée

"


Cela faisait longtemps que je cherchais un accompagnement complémentaire à mes lectures/mes ressentis et à mon cheminement.

Clairement ton accompagnement correspond à mes valeurs et à mon envie profonde d'accompagner mes enfants et les enfants en général de manière non violente.

Plus encore il me permet de réfléchir tous les jours à ce qu'est la violence éducative ordinaire. Ton accompagnement me permet de réfléchir à ma posture d'adulte, et à me questionner sur la relation que j'ai avec mes filles.

Grâce au Cercle je prends la responsabilité totale de mes "écarts" et cet accompagnement est venu asseoir en moi la conviction que lorsqu'une situation est conflictuelle/problématique avec une de mes filles j'ai de grands pouvoirs pour nous accompagner à a traverser... je ne sais pas si cela est très clair. ce que je veux dire c'est qu'avant le Cercle je tendais déjà vers une résolution des conflits de manière non violente de façon intuitive mais avec quand même beaucoup de croyances limitantes/conditionnements qui pouvaient venir me parasiter et créer des tensions en moi.

Aujourd'hui même si cela ne fait que quelques mois que tu m'accompagnes ces croyances limitantes/conditionnements ne me parasitent plus. La thérapie en EFT que je fais en parallèle y a sans doute aussi contribué.


Alexandra

"


Dès les 1ers mois de mon fils j’ai bien senti la nécessité de faire autrement, de respecter cette petite personne dans tous ses besoins, mais après avoir lu et appris pendant de nombreuses heures je restais toujours bloquée par ma nature impulsive et exigeante, j’étais constamment tiraillée entre l’urgence de faire mieux et toutes les émotions difficiles qui me faisaient bouillonner.

Malgré toutes les bonnes informations que j’avais enregistrées, leur application me paraissait impossible, les cris et la frustration n’étaient jamais mis de côté bien longtemps. Une parentalité sereine me paraissait utopique, je me voyais bien que malgré tous nos efforts, le « naturel revenait au galop ».

Parmis les dizaines de professionnel.le.s prônant une parentalité respectueuse je n’ai à ce jour trouvé aucune personne aussi fiable et persévérante que Maja. Elle ne nous lâchera pas temps que nous ne serons pas les parents que nous souhaitons être. Cet accompagnement c’est une occasion d’appuyer sur Reset pour ne plus faire subir à notre enfant ce qu’on a haït subir nous mêmes.

Évidemment cela demande du temps mais Maja nous donne toutes les clefs pour à la fois débloquer les situations « urgentes » tout en modifiant profondément nos schémas de pensée et rayer définitivement les comportements qui nous font défaut. Grâce au Cercle j’entrevois enfin une issue favorable, une vraie vie sans cri, sans culpabilité, chose que je pensais totalement impossible il y a quelques mois. Je ne la remercierai jamais assez pour l’immense bien qu’elle fait à notre famille chaque jour."


Cloé

"


J’étais en recherche d’une autre parentalité, ni bienveillance ni maltraitante, et les réseaux sociaux ont amenés à moi Maja! Malgré mes lectures et ce que j’ai constaté autour de moi comme parentalité je n’arrivais pas à me placer concrètement sur : les soins, les étiquettes, et les besoins de mon enfant versus mes peurs, tout en ayant cette intuition que forcer n’est pas aimer (soins) et que l’on peut aimer et emprisonner (étiquettes). J’ai trouvé avec le Cercle des Parents Apaisés un moyen pratique facile d’accès et un soutien qui m’aide à la résilience et à la mise en place d’une parentalité qui me ressemble. Merci à moi bien sûr car je suis actrice de ce chemin mais surtout à Maja car sans elle j’y arriverai beaucoup moins vite.


Bérénice

"


Je suis arrivée vers toi dans une grande période de doutes sur le chemin que j’avais décidé de suivre. J’avais vécu une année intense après un déménagement et la naissance de mon deuxième enfant. J’avais décidé d’interrompre mon activité professionnelle pour rester à la maison avec mes enfants et là où je pensais trouver une certaine liberté, je m’étais retrouvée prisonnière de moi-même et dévastée par la culpabilité.

Lire tes posts sur instagram faisaient à chaque fois résonance chez moi. Mais comme après chacune de mes lectures (et il y en a eu beaucoup) la motivation que je ressentais pourtant tellement intensément, s’évaporait dès que j’étais confrontée à mon quotidien.

Du coup, tu penses bien que je n’ai pas hésité une seule seconde en découvrant la possibilité de m’inscrire à ton programme.

Grâce au cercle des parents, j’ai enfin pu me rassurer. Je prenais le bon chemin. Je crois que c’est mon plus grand changement, je ne regarde plus en arrière. Je n’ai plus de doute même si j’ai encore besoin d’être accompagnée.

Le contenu mis à notre disposition sur la plateforme est complet, clair et riche ! Je n’ai plus besoin de passer de longues heures à faire des recherches. J’en ai perdu du temps à lire des articles et des livres qui m’embrouillaient. Ou à regarder des comptes sur les réseaux sociaux qui me renvoyaient une image négative de moi en tant que maman car la discipline positive ne fonctionnait ni avec mes enfants, ni dans mon coeur. Quelque chose manquait, quelque chose que je n’arrivais pas à saisir.

Aujourd’hui, 7 mois plus tard après le début de la formation, j’ai appris à regarder mes enfants autrement. Cela n’a pas été facile et ce n’est toujours pas un long fleuve tranquille. Mais j’ai plus de ressources et surtout je sais où venir trouver des informations et une écoute emphatique. Je dois l’admettre, faire ce travail seule n’aurait pas été possible pour moi ou en tout cas bien trop long. Mes enfants grandissent tellement vite… Merci pour ton travail Maja. Tu seras pour toujours cet immense déclic qui me permet de grandir tous les jours.


Daniela

temoignagecdp7

Vos enfants ne seront pas toujours avec vous


Nos enfants grandissent à une vitesse folle.


Un jour ils quitteront le cocon familial sans que vous n’ayez rien vu venir.


Et à ce moment-là, de quoi voulez-vous vous souvenir :


Des crises à répétitions, des conflits et de votre épuisement permanent ?

Ou bien des moments de complicité, de jeux, et de rire partagés ?


Ce que vous risquez à continuer comme ça, c’est de passer à côté de vos plus belles années avec vos enfants.


C’est de vous réveillez un jour avec un adolescent froid, distant, qui ne veut rien vous dire, qui ne vous fait pas confiance.


Vous mettrez probablement ça sur le compte de la crise d’adolescence… 

… mais pour un enfant qui a grandi dans un cadre respectueux, ce genre de crise n’existe pas.


Tout simplement car dès le plus jeune âge, vous aurez construit une relation basée sur la confiance et le respect mutuel. Et il n’y a aucune raison que cela change à l’adolescence.


Vous l’aurez compris, c’est MAINTENANT que tout se joue. Plus vous attendez, plus vous risquez de vous éloigner de votre enfant…


Et si le plus tôt est le mieux, sachez qu’il n’est JAMAIS trop tard pour rattraper les erreurs commises. 


Les dégâts causés par une éducation basée sur les rapports de force peuvent toujours être réparés par une éducation basée sur le respect, l’empathie et l’amour inconditionnel.


Si vous lisez cette page, c’est que tout ce que vous avez essayé jusqu'à présent n’a pas fonctionné.


Alors pourquoi ne pas tester quelque chose de nouveau ?

Le Cercle des Parents Apaisés : 3 formules pour répondre aux mieux à vos besoins et à votre budget

 

Pour remercier et encourager les parents prêts à briser leurs croyances pour retrouver de la sérénité à la maison, et créer une relation épanouissante avec leur enfant, je propose aujourd'hui une toute nouvelle formule :

FORMULE
BASIC

Un accompagnement personnalisé au quotidien sans engagement

127€

/mois

  • Votre espace privé de formation en vidéo
  • Tous les mois de nouveaux contenus
  • La communauté parents apaisés
  • L'accompagnement personnalisé avec Maja et son équipe
  • Un entretien individuel tous les 6 mois
  • Les 6 ateliers experts bonus
  • + le bonus exceptionnel
Nouvelle formule
Autonomie

Le contenu sans accompagnement pour les petits budgets

14.90€

/mois

  • Votre espace privé de formation en vidéo
  • Tous les mois de nouveaux contenus
  • Les 6 ateliers experts bonus
  • + le bonus exceptionnel
FORMULE
Focus

Un accompagnement personnalisé avec séances individuelles au quotidien sans engagement

187€

/mois

  • Votre espace privé de formation en vidéo
  • Tous les mois de nouveaux contenus
  • La communauté parents apaisés
  • L'accompagnement personnalisé avec Maja et son équipe
  • Les 6 ateliers experts bonus
  • + le bonus exceptionnel
  • 1 entretien individuel tous les mois avec un accompagnant ARE®

+ 1 er BONUS exceptionnel d'une valeur de 127 euros

(Offre de lancement jusqu'au 31/10)

Le programme "7 jours pour aider votre enfant à s'endormir naturellement"

L’Atelier ARE® appliqué au sommeil

7 jours pour aider votre enfant à s’endormir naturellement


Dans cet atelier vous allez découvrir toutes les clés et les actions concrètes à mettre en place pour accompagner votre enfant vers une autonomie totale du sommeil.


mais ce n'est pas tout ...

+ 2 ème BONUS exceptionnel


A partir de 12 mois d'abonnement : accès à vie au contenu de plateforme du Cercle des Parents !


Après 12 mois de présence sur le Cercle vous concervez votre contenu "à vie"* : modules de formations, replays, toutes les vidéos et pdf restent accessibles.


* à vie : tant que le service est proposé par le prestataire

accesavie

Pour profiter de cette offre, il vous suffit de cliquer sur le bouton ci-dessous :

Le cercle des parents va vous permettre de :

Vous défaire de vos conditionnements qui vous empêchent d'être serein(e) et qui vous incitent à utiliser la violence malgré vous (cris, menaces, etc )

  • Accompagner vos enfants respectueusement dans le sommeil, l'alimentation et tous les domaines/champs du quotidien
  • Comprendre le fonctionnement du cerveau des enfants et connaitre leurs principaux stades de développement
  • Faire un état des lieux de vos principaux blocages et difficultés, mais aussi de vos propres ressources internes
  • Accompagner les émotions de vos enfants mais aussi les vôtres, en régulant votre stress et votre fatigue
  • Créer du lien de qualité avec vos enfants
  • Trouver un équilibre dans le remplissage des besoins de toute votre tribu
  • Et encore bien plus encore !

FAQ - questions fréquentes


Quelle est la différence entre la formule accompagnement Basic/Focus et la formule en Autonomie?

Est-ce que cet accompagnement inclut des séances individuelles ?

Quand est ce que l'abonnement commence ? Se termine ?

Combien de temps ai-je accès à l'espace ? et au contenu ? 

Y-a-t’il une durée minimum d’engagement ?

Mes journées sont chargées, je n'ai pas beaucoup de temps à consacrer à un programme d'accompagnement.

Cet accompagnement convient-il à des familles avec enfants “atypiques” (tsa, dys, tda-h, hp, hypersensibles etc) ?

Aux enfants de quel âge cet accompagnement est-il destiné ?

Cet accompagnement est-il fait pour moi si je suis parent solo ?

Mon enfant est déjà grand/ado / j’ai pratiqué une parentalité autoritaire pendant des années, cet accompagnement va-t-il quand même m’aider ? 

Si je n'ai pas encore d'enfant, que je suis enceinte ou j'ai un projet grossesse : est-ce pour moi ?

Je suis accompagnante/coach parentalité, est-ce pour moi ?

Alors prêt.e à démarrer l'aventure ?

Etudes citées

  1. Choi and al. (2009), “Preliminary evidence for white matter tract abnormalities in young adults exposed to parental verbal abuse”, Biol Psychiatry, Feb 1,65 (3) : 227-34.
  2. Charles A. Nelson (2006) "Child Development and Neurosciences"


© 2021   Les lunettes de Maja    I   Conditions d'utilisation  I  Politique de confidentialité