Un robot en chasse l’autre …

Quelle est ta méthode ? C’est quoi tes outils ? Quelle est ta technique ? T’as des astuces ?
 
Une question qu’on me pose souvent en terme de parentalité (surtout en ce moment).
👓
Quand j’ai commencé à changer de lunettes sur ma relation à mon fils, sur lui, sur moi, j’ai lu une tonne de conseils en la matière.
👓
J’ai rapidement eu un double « effet kisscool » :
 
1 – wow génial si j’applique tout ça je vais atteindre mon but d’être la maman que je veux et d’avoir les enfants que je veux!
 
2 – ok mais qu’est ce que je veux : qui je suis ? Qui sont ces gens qui donnent ces conseils ? Pourquoi disent ils tous la même chose ? Ils répètent les mêmes refrains, tous en coeur, on dirait une messe chantée, les mêmes phrases récitées, on dirait du par coeur, mais d’ailleurs je ne le vois pas ce coeur : il est où ?
👓
J’étais perdue : la désagréable impression d’aller dans le bon sens tout en ayant peur de rentrer dans un mur.
👓
J’ai beaucoup lu, beaucoup discuté, j’ai moi même répété ces phrases. Je me suis vue les dire à mes enfants : j’étais autant « hors de moi » que quand j’étais débordée par mes émotions et que je l’exprimais avec violence.
👓
Ces violences qui se déclenchent comme si on s’appuyait sur un bouton, profondément imprimées dans mon esprit, dans ma tête, dans mes muscles au plus profond de mes cellules, on me les avait bien inculquées ça c’est clair! Pour moi il n’y a pas l’ombre d’un doute : je ne suis sûrement pas née avec !
👓
Elles ont fait de moi un robot, le coeur dans un grillage, l’empathie grillée … L’empathie ce joyaux précieux que chaque enfant possède de façon inée, une pépite à préserver. Les adultes qui se sont occupés de moi ne savaient pas, d’ailleurs peu le savent même aujourd’hui et répètent inlassablement dans la plus grande schizophrénie : « il faut leur inculquer l’empathie! » 🙁
👓
Partie à la recherche de mon empathie, je me lance dans une quête effrénée: pour comprendre et « réapprendre », trouver les interrupteurs, changer les fusibles, m’outiller. Les méthodes m’ont parue alors nécessaire.
Mais je me dirige vers un piège, il était là ce mur : j’ étais en train de remplacer un robot par … un autre.
👓
Je commence à comprendre : ce que je veux : être moi, être bien avec mes enfants, et que eux restent eux-mêmes.
👓
Je change alors de chemin, mes lunettes métalliques tombent …
👓
J’utilise ce qui reste de vivant en moi pour me délester de cette ferraille qui m’encombre. Je sens que le temps presse : mes enfants grandissent, je ne veux pas perdre de temps, je commence à prendre conscience de ce qu’on s’apporte mutuellement jour après jour, à chaque moment.
👓
Cette relation est si précieuse, un cadeau de la vie.
👓
L’évidence tombe pour moi : le vivant c’est ça la clef il est en nous, il est dans le lien, aucune méthode/outil/recette ne peut le remplacer ni le porter.
👓
Je vous souhaite de trouver votre vivant.

Comments

  • Maud on

    C’est passionnant, chaque lecture donne envie de croire en soit et en ses capacités à se retrouver. A être de bons accompagnant pour nos enfants qui le méritent tellement. Vouloir des enfants c’est une chose, les accompagner en est une autre. En prendre conscience est un pas facilité par la lectures du blog ! Un grand merci pour la remise en question que celui induit en moi chaque fois.

  • Magali Guilleray on

    mais comment on trouve son vivant ???

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Name and email are required