Ma démarche d’accompagnement

Je suis accompagnante parentalité et « éducation » : je sers les familles et les professionnels dans un Accompagnement Respectueux des Enfants® dans toutes les sphères de la vie, et ce dès la grossesse. 

Engagée  depuis plusieurs années dans l’accompagnement respectueux des enfants dans un cadre associatif et ayant accompagné des milliers de familles et professionnels, j’ai à coeur de proposer ici un espace ressource « gratuit » en prêtant mes lunettes à tous ceux.celles qui côtoient des enfants,  pour aider à améliorer la considération qu’on leur porte et créer, cultiver et nourrir avec eux des relations de qualité.

J’offre une démarche de soutien/accompagnement via des ressources et supports variés tels que des ateliers, (trans)formations, ou accompagnements individuels ou en groupe.

Ce n’est ni du consulting, ni du coaching, il n’y a dans mes contenus aucune recette, aucune méthode, aucun « outil miracle », mais plutôt des informations et un accompagnement concret dans les problématiques que vous rencontrez.

Car ce n’est pas avec des lunettes “techniques” que je vois les relations, mais avec celles du Vivant.

Fleur_lunettes démarche

J’invite à travers mon accompagnement à changer leurs lunettes pour changer les situations et relever les défis que vous rencontrez dans votre démarche d’inversion du paradigme de “l’éducation traditionnelle”. Cette dernière repose sur des rapports de force et des violences (communément appelées VEO, Violences Éducatives Ordinaires) et est délétère à la fois pour la relation et pour le développement des enfants (cf les explications du Dr  Gueguen sur l’impact de l’éducation sur le cerveau des enfants)

A qui je m’adresse?

À tous ceux.celles qui souhaitent s’informer sur les besoins et le développement des enfants, mais aussi sur nous-mêmes et nos conditionnements, nos pensées et croyances limitantes.

J’accompagne plus particulièrement ceux.celles qui, à un moment de leur cheminement, ne trouvent plus les ressources en eux, manquent de prise de recul, se trouvent avec des « lunettes embuées », ou ont tout simplement besoin d’une main tendue.

Car les solutions sont en chacun de nous, mais nous n’avons pas toujours les lunettes adéquates pour le voir et encore moins en prendre conscience.

Ma première démarche est d’aider à reprendre confiance en nos propres capacités, puiser en nous les ressources qui permettent de construire des relations de qualité avec nos enfants.

Formée en  neurosciences à l’ Académie pour la Recherche et la Connaissance en Hypnose Ericksonienne, ainsi que sur le développement de l’enfant à l’Institut du Développement de l’Enfant et de la Famille, je m’appuie sur les travaux en neurosciences, neurosciences affectives et sociales, en psychologie et en sciences de l’éducation. Ces domaines m’ont passionnée au point de réorienter mes travaux de recherche (doctorante) vers ces domaines, et j’ai à coeur de participer à un changement plus global de la considération de l’enfant : au niveau familial mais aussi institutionnel.

Ainsi je collabore avec de nombreux professionnels dans ces champs et disciplines et mène en parallèle de mon activité d’accompagnement un travail plus scientifique au sein notamment du GRRE (Groupe de Recherche et Réflexion sur l’Education).

Je suis passée par là…

J’ ai moi-même arpenté ce chemin d’inversion du paradigme (et continue de le faire) car la force, la détermination ainsi que la confiance que m’ a démontrées mon fils dès sa naissance sont venues chambouler beaucoup de mes croyances, pensées et postures.

Je me suis retrouvée seule avec mon mari face à des questionnements, des incertitudes, et nous nous sommes mis en quête de constituer nos propres ressources pour nourrir la relation à notre enfant ainsi que d’assurer son bon développement .

Cela a nécessité des heures de lectures, de discussions, et parfois nous aurions aimé avoir quelques « raccourcis », car le temps passe très vite avec les enfants et la démarche « essai-erreur », en plus d’être chronophage et énergivore, peut elle aussi être délétère pour la relation et pour l’enfant. Nous aurions vraiment aimé partir sur des bases plus saines, plus rapidement, ce que nous avons fait du coup à la naissance de notre fille, et c’est de ce regret qu’est né en moi une volonté d’aider les autres à s’économiser un peu de temps et d’énergie pour mieux l’investir avec leurs enfants.

Bien sûr cette aide n’enlève en rien le caractère unique et singulier de chaque cheminement et relation, au contraire elle vise à mettre en exergue certains aspects de l’Accompagnement Respectueux des Enfants®  tout en permettant aux adultes de développer leur propre créativité et surtout de garder leur autonomie et leur liberté, cette dernière valeur est centrale pour moi et j’ai à cœur de la préserver.

Un bout de chemin ensemble

Si vous partagez ces mêmes valeurs, et si vous avez le sentiment que, parfois, la route vous parait semée d’embuches, discutons-en il y a surement un bout de chemin sur lequel je peux vous accompagner.

maja mijailovic

Mon parcours professionnel

On me demande souvent mon parcours parce que le métier d’accompagnant parentalité attire de plus en plus de personnes désireuses de contribuer via la relation d’aide pour une meilleure considération de l’enfant, pour une meilleure société tout court… 
En France, le métier d’accompagnant parentalité n’est pas encore reconnu et il n’existe donc ni de diplômes, ni de parcours officiels. Du fait du contexte législatif et des politiques sociales en Europe et en France, cette situation va évoluer vers une professionnalisation, mais à ce jour les accompagnants sont souvent assimilés aux coachs (en France il existe le métier de coach de vie) et doivent composer leur propre parcours.
Mon parcours est aussi atypique que ceux qui se sont lancés comme pionniers dans cette voie mais il a de commun avec beaucoup le cheminement personnel et la démarche de formation continue pour être sans cesse dans une amélioration des connaissances et compétences.
Initialement j’ai travaillé plusieures années comme consultante en système décisionnels pour de grands cabinets internationaux après une formation initiale et un diplôme en grande école de management.
Cette vie de jeune cadre dynamique était trépidante mais loin d’être épanouissante et j’ai toujours dit alors que je n’étais pas encore maman qu’elle sera mise en pause lorsque j’accueillerai un enfant.
Et en 2012 nous avons eu la grande joie d’accueillir notre fils.
Alors la joie n’est pas arrivée tout de suite … car les choses ne sont pas passées comme prévue : l’accouchement traumatique, la maladie pour mon fils, le handicap pour moi, une dépression post partum, le tableau noire de l’entrée dans la maternité.
Ce qui nous a sauvé la vie à tout les deux : le maternage proximal.
Forte d’un nouvel élan de compétences maternelles, j’ai très vite rejoint le tissu associatif du milieu de la parentalité pour partager mon expérience et l’enrichir d’avantage.
Cette partie de ma vie a été un tournant alors que ma carrière initiale était en pause, je décidais de m’investir à fond sur ce domaine qui occupait toutes mes pensées.
La vie n’avait plus du tout le même sens, avec la naissance de mon fils et nos expériences douloureuses j’opérais un virage à 360 : je lâchais ma carrière, mon bac+5, mes 10 ans de carrière dans le conseil et surtout mon doctorat.
Ce dernier a été une vraie révélation et le pont qui a été la base de ma démarche professionnelle : alors que j’étudiais les mécanismes de la prise de décision (dans le domaine de la gestion d’entreprise) je me suis plongée dans les neurosciences et la neurobiologie. Au grand damne de mon directeur de recherche qui trouvait que je partais trop loin dans la dissection des émotions et mécanismes cérébraux qui sous tendent nos comportements.
Mais j’étais fascinée parce que j’apprenais alors et qui résonnait fortement dans mon quotidien notamment dans ma relation à mon fils.
Les découvertes que je faisais étaient des révélations, de véritables clés de compréhension et de transformation.
Rapidement, j’ai pu les exploiter dans ma pratique d’accompagnante d’abord dans le milieu associatif* puis à mon compte en libéral, et cela est devenu ma spécialité : aider les adultes à mieux comprendre les mécanismes qui les empêchent de vivre alignés avec leur objectif d’apaisement dans leurs relations aux enfants mais aussi avec eux mêmes et leurs conjoints, en se déconditionnant de ce que j’appelle le pilote automatique.
Mais je me lançais là dans un domaine à la porte de l’accompagnement thérapeutique car la frontière est souvent bien mince entre la relation d’aide et la démarche thérapeutique.
C’est pourquoi j’ai initié un cycle de formation continue pour enrichir mes connaissances et mes compétences et je me suis surtout entourée de professionels de confiances, des experts dans leur domaine notamment dans les psycho traumas afin de pouvoir orienter les adultes pour une prise en charge plus poussée quand cela s’avère nécessaire.
J’ai porté mon choix sur des formations avec un ancrage scientifique fort, comme celles du Dr Joël Monzée (cursus pour professionels de l’Idef et de l’IPNS) ou bien du Dr Catherine Gueguen (qui ne forme que des professionnels) ou encore le cursus Neurosciences à l’Arche.
J’aurais beaucoup aimé trouver des formations sérieuses et complètes quand j’ai décidé de faire ma reconversion professionelle mais malheureusement il n’en existait aucune. Et surtout les formations du domaine de l’enfance ou de la psychologie sont profondément ancrées dans des préceptes psychanalytiques et de croyances délétères pour le développement des enfants. Il y a en France de grosses lacunes à ce sujet.
C’est pourquoi, après avoir accompagné les familles et les professionnels dans une démarche ARE, j’ai répondu aux nombreuses sollicitations des personnes qui souhaitent se former à l’accompagnement parentalité sur la base d’un enseignement respectueux de l’enfant et rigoureux d’un point de vue scientifique dans l’objectif de contribuer elles aussi à un changement de paradigme, j’ai fondé en 2019 l’Institut de l’Accompagnement Respectueux des Enfants IARE.
L’IARE est un centre de formation et de recherche dont l’objectif est :
– de former les futurs professionels de l’accompagnement à la parentalité
– de former les professionels de santé, de la petite enfance et de l’éducation à une pratique respectueuse des enfants
Si vous souhaitez en savoir plus sur les activités de l’IARE (site en cours de construction) je vous invite à remplir le formulaire suivant :
* la mention des associations dont je suis membre est proscrite par les statuts pour éviter l’exploitation des associations dans le cadre de l’exercice professionnel

A bientôt !

Maja